Catégories
Facettes

🐑 Madame Guillotine

Mars 2020. Confinement strict en France tentant de juguler la propagation du COVID-19. Ma passion pour le tricot s’intensifie et je suis prise d’une angoisse existentielle : et si je venais Ă  manquer de laine Ă  tricoter ? (La lectrice avertie pourra confirmer que je n’en manquai pas)

Certaines personnes ont appris Ă  faire leur propre pain, pour ma part j’ai appris Ă  teindre de la laine et j’en ai ressenti une joie comme je n’en avais pas ressenti depuis longtemps. L’activitĂ©, dĂ©marrĂ©e dans ma cuisine, n’aura pas mis longtemps Ă  passer d’un hobby trĂšs agrĂ©able Ă  un potentiel mi-temps en parallĂšle du design UX. La teinture de laine, trĂšs kinesthĂ©sique et crĂ©ative, contrebalance les aspects immatĂ©riels du design numĂ©rique et m’offre une bouffĂ©e d’oxygĂšne et de couleurs.

J’ai choisi de teindre des laines issues d’une race Ă©levĂ©e en Angleterre, le Bluefaced Leicester. Ses qualitĂ©s exceptionnelles, sa provenance encadrĂ©e et sa transformation situĂ©e et certifiĂ©e aux plus hauts standards environnementaux existants n’ont fait que conforter ma dĂ©cision.